Marie-Madeleine dans le tombeau vide ©François-Xavier de Boissoudy

Chronique

Faut-il encore croire aux miracles ?

Peut-être bien ! Dans ma paroisse, deux adultes ont demandé le baptême et ont vécu leur entrée en catéchuménat. Chacun a raconté comment il en était arrivé là. La jeune femme a dit :  » L’année dernière à Noël, j’ai eu soudainement envie d’aller à la messe. J’y suis donc allée et là, je me suis retrouvée dans une assemblée joyeuse, chaleureuse, une vraie communauté. Cela m’a fait du bien. Je ne me sentais plus seule. Alors après Noël, je suis revenue, j’ai participé ensuite à un parcours Alpha, et maintenant je demande le baptême. »

Le témoignage de cette femme faisait réfléchir à plusieurs titres. Quand on est un chrétien de longue date, forcément il arrive qu’on ronronne un peu dans sa foi. Les nouveaux convertis nous réveillent en mettant en lumière ce dont nous bénéficions jour après jour en habitués, sans bien voir notre chance. Le plus frappant, c’était d’abord cette soudaine envie d’aller à la messe. Parce que dans une longue fidélité, l’envie n’est pas toujours là, parce que nous oublions que nous en avons besoin. Ces personnes rappellent à quel point nous avons besoin de Dieu, de la messe, à quel point nous y trouvons quelque chose, à quel point nous y sommes nourris. Et puis cette soudaine envie d’aller à la messe, pour un non-baptisé, c’est si improbable que c’est presque une preuve de l’existence de Dieu. On ne peut s’empêcher de se dire : il y faut une inspiration d’en-haut. Dieu agit sans cesse pour chacun personnellement, et nous n’y pensons pas.

Ce qui est étonnant chez les chrétiens, c’est qu’ils parviennent à baigner dans le miracle sans s’en rendre compte. Noël, par exemple, c’est une sorte de miracle que l’on continue de le fêter après 2000 ans. Cette année, c’est une sorte de miracle que Noël ait réussi à s’imposer pendant cet avent. Certes c’était sous la forme d’un débat. Pour ou contre les crèches dans les mairies, mais ça s’est retourné contre l’intention de l’instigateur du débat. François Baroin ne pouvait pas prévoir l’humour de Dieu. Le pauvre homme ne croit pas aux miracles. En voulant supprimer les crèches, il voulait qu’on n’en parle plus. C’était plutôt raté. On en a parlé et reparlé.

Autre miracle : une enquête vient de montrer que les 18-24 ans, en majorité catholiques, sont la génération la plus croyante et pratiquante de la société française, avec les plus de 65 ans. Alors moi, je demande : n’est-il pas tant de croire à nouveau aux miracles ? Pas de croire au père noël hein ? Aux miracles qui ressemblent à ces poussées secrètes, aussi cachés et certains qu’un enfant dans le sein de sa mère, qu’un Jésus sur le point de renaître dans bien des cœurs.

Chronique publiée le 14 décembre 2016


Laisser un commentaire



Sur le thème Actualité / Culture

Conférences

Coup de Coeur

Amandine Jude, peintre

Je connais Amandine depuis le lycée. Les partages avec elle sont toujours une chance. C’est une amie au regard lumineux et à la foi communicative. La preuve dans ce visage tout intériorisé de l’Immaculée Conception. (détail. Cliquez pour découvrir le tableau en entier)

François-Xavier de Boissoudy

Un artiste ami ou un ami artiste ? Beaucoup de choses en commun, dont l’amour du même bout de Normandie …

Caroline Fleury, peintre

« Cet espace intérieur qu’on cache longtemps aux autres et qu’on voudrait pourtant partager, c’est cet univers qui est notre moteur. » Des mots de cette petite soeur artiste que j’admire.

Toutes mes chroniques

Bonniche pour vieux ?

Hommage aux jeunes qui choisissent un métier de service à la personne

Polyamoureux, demi-sexuels : la frustration n’est pas toujours où on croit

Je suis tombée sur le blog d’un homme marié avec une femme, tous deux polyamoureux. Comprenez : libertins. À l’inverse, un magazine féminin vient de faire connaître une nouvelle catégorie de personnes, les demi-sexuels. […]

Vie de couple : Quand ça ne va pas, tu patientes

«Le mariage, quand ça va, ça va. Quand ça ne va pas, tu patientes. » Cette réplique de Jean-Pierre Bacri, dans le film Un air de famille, sous ses dehors simplistes, ne manque pas de profondeur. C’est en […]

C’est pour qui, la miséricorde ?

Suis-je un pauvre qui a besoin d’être sauvé ? C’est la question de l’année de la miséricorde… et de toute notre vie.

Donne-moi un conseil : 8 critères pour distinguer le bon du mauvais.

Pas toujours facile de donner un conseil à un jeune. C’est une période où de grands choix sont faits, qui nécessitent de prendre conseil. Je me souviens de ma propre expérience. Consciente de devenir adulte, j’aspirais […]

Philippine me fait faire un énorme travail intérieur

Accompagner son enfant polyhandicape au quotidien est un véritable défi, entre découragement, doute et confiance.

Notre fragilité est un frein très précieux

Notre société ultra-technique va très très vite. Le progrès crée l’accélération. Etre rapide, est-ce un réel progrès pour l’être humain ?

Le handicap d’un enfant : un trésor caché pour les parents

Devenir parents est une aventure. Quand l’enfant est handicapé, l’aventure devient extrême. L’extrême provoque du périlleux et de multiples occasions de vérifier notre amour, de l’aiguiser. Le mariage est une opération de transformation personnelle […]

Ma publication pour le site Aleteia : La fidélité, un principe aujourd’hui dépassé ?

A propos des campagnes publicitaires de Gleeden, site de rencontres extraconjugales. Pour lire l’article, cliquer sur le lien :

Emission de radio : Parler de sexualité en couple, pourquoi c’est important.

Une émission avec Christophe Henning à partir de mon dernier livre, Donne-moi des baisers de ta bouche. Pour écouter, cliquer sur le lien : https://rcf.fr/vie-quotidienne/famille/parler-de-sexualite-en-couple-pourquoi-cest-important-avec-sophie-lutz

Une émission de radio : la joie au coeur du handicap. Possible ?

https://rcf.fr/vie-quotidienne/sophie-lutz-la-joie-au-coeur-du-handicap

À quoi ça sert de réfléchir à sa sexualité ?

Je suis satisfait(e) de ma vie sexuelle. Quel intérêt pourrait-il y avoir à réfléchir, à parler, ou même à se former ou à lire sur ce sujet ?

Parler vrai sur le sexe

J’étais à une conférence de Thérèse Hargot pour la sortie de son livre Une jeunesse sexuellement libérée (ou presque).

Le foot nous rend-il tous fous?

C’est très instructif, le foot.

En couple, mettre en mots sa sexualité

Parler de sexualité dans l’intimité du couple, est-ce plus simple ? Pas certain. L’intimité, la compréhension et l’amour du conjoint, ne font pas toujours tomber pudeur, gêne, honte, refus ou blocage du dialogue.

Sus au scénario qui tue

Une amie a l’air tristounette : « Je me suis disputée avec mon mari », me dit-elle. « Ça se reproduit une fois par mois. Cela arrive quand il a eu beaucoup de déplacements professionnels pendant la […]

Couple – Son corps : ma déclaration.

Le mariage est sorti du domaine de l’évidence culturelle dans notre société. On peut le déplorer. Mais ce fait nous oblige à entrer en résistance et à cultiver dans notre vie ce qu’il est. […]

La souffrance est-elle un problème individuel ou collectif ?

En écoutant la radio, j’ai entendu un écrivain interviewé expliquer qu’il ne voulait pas écrire sur ce qui le fait souffrir.

Emission radio : la joie au cœur du handicap

Raphaël de la Croix, de RCF, m’interroge sur mes ressources de joie.